Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 21:25

Histoire et costumes de France Henri III

extraits d'un minuscule du XIXième Siècle :

 

Henri III

 

Voici le texte et l'illustration de ces deux pages :

 

Henri III

 

Sous ce prince (faible et débauché), le costume devint

presque ridicule; les portraits de ce prince le représentent

les cheveux frisés comme ceux d'une femme et relevés

sous une petite toque enrichie d'une aigrette, il avait des

pendants d'oreilles, des petites moustaches relevées

et une petite touffe sous la lèvre inférieure.

 

Les favoris de ce prince qu'on appelait ses mignons

ayant adopter ce costume, il fut bientôt celui des gens du

bel air. On porta alors des fraises tellement grandes,

qu'elles isolaient la tête des épaules, ce qui les fit appeler

plat de St Jean car on aurait cru voir une tête sur un plat.

 

Le luxe qu'enfante la frivolité, régnait à la cour et parmi

le peuple. Il était de mode de ne sortir qu'armé d'une

sarbacane avec laquelle on lançait des pois aux passants.

Les duels étaient aussi fort en vogue.

 

Les dames portèrent sous ce règne, des fraises, et surtout

des collets énormes, que des fils d'archal tenaient dressés

sur les épaules et derrière la tête.

Les princesses portaient des manches ouvertes et agraffées

par dessus celles de la veste ou de la chemise.

La jupe était fort ample et fort longue.

Il y avait beaucoup de variété dans les coiffures alors en

 usage ; cependant les grandes dames portaient les

cheveux relevés et retenus par un petit bonnet prenant la

forme de la tête, evasé par-devant et surmonté d'une aigrette.

 

Prochain épisode de l'histoire des moeurs et des costumes

de France le règne de Henri IV

 

Retrouvez les autres articles de la catégorie Histoire :

Histoire de France  et les illustrations HISTOIRE DE FRANCE HISTOIRE DE FRANCE

 

A bientôt et bonne visite sur le Blog de JADIS

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 19:48

Histoire des moeurs et des costumes de France sous CHARLES IX

 

  Charles IX

 

voici le texte et l'illustration extraits de ce minuscule du XIXième Siècle.

 

Charles IX

 

CHARLES IX et les grands de sa cour portaient encore à peu

 près le même costume des deux règnes précedents ;

on commença alors à porter des culottes nouées sous

le genou avec un ruban : les fraises ou collets

commençerent à grandir : on en vit de presque aussi large

que les épaules, les manches étaient tailladées par le

 haut seulement ;les cheveux étaient courts et la

plupart des seigneurs portaient la moustache

et la barbe en pointe, une toque ornée d'une plume

servait de coiffure.

 

Un manteau court et etroit était jeté sur les épaules

 et attaché par un cordon,qui s'arretait sur la poitrine.

On portait à droite une petite dague et à gauche

l'épée presque transversalement.

 Les gardes du corps, mousquetaires et

autres troupes, portaient la dague au bas des reins.

 

Les femmes portaient des robes ouvertes pardevant,

 les manches bouffantes et tailladées,

le corps juste et terminé en pointe était surmonté d'une

collerette et souvant d'une enorme fraise.

 Les cheveux des dames de la cour étaient relevés autour

de la face, et assujettis sous une espèce de toque.

 

Les femmes du peuple les retroussaient par une bande de

 toile large de quatre doigts qui s'étendait depuis

 le front jusqu'à la nuque,

 

C'est CHARLES IX qui ordonna le massacre connu

 sous le nom de la St Barthelemy.

 

Prochain episode de l'histoire des moeurs et des

costumes de France : le règne d' HENRI IIi

 

Retrouvez les photos dans l'album : HISTOIRE DE FRANCE HISTOIRE DE FRANCE

 

et les autres articles de cette catégorie : Histoire de France

 

A bientôt et bonne visite sur Le blog de JADIS

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 19:03

Histoire des moeurs et costumes de France sous HENRI  II,

extrait d'un minuscule datant du milieu du XIX ième Siècle

 

Henri II

 

Voici le texte et l'illustration de ces deux pages :

 

Henri II

 

Le costume, sous ce règne fut, à peu de chose près,

 le mëme que le précedent, cependant c'est à cette époque que

 remonte la mode des grands collets et des fraises ; la partie

 bouffante et tailladée des manches ne couvrit plus que le

 haut du bras ; les trousses depage descendirent jusqu'au genou,

 et le manteau ne couvrit plus que le dos.

 

La barbe resta longue et les cheveux courts ; mais les bords

du chapel devinrent plus larges.

 

 Le costume de guerre était pesant, l'invention des

arquebuses et des pistolets ayant obligé à rendre le harnais

 plus solide et à meillleur épreuve, un ecrivain dit que les armures

 de ce temps étaient si lourdes qu'un gentilhomme à trente-cinq

 ans était tout estropié des épaules par un tel fardeau.

 

Le seul changement que les dames firent à leurs costumes,

 est dans la forme différente des manches qui devinrent étroites

et seulement un peu bouffantes vers le haut ;

les fraises et les collets étaient soutenus par des fils d'archal ;

 elles portaient une riche toque avec une plume, et

frisaient leurs cheveux autour du visage.

 

Ce fut Henri II qui le premier ordonna qu'à l'avenir on marqua

sur les monnaies l'année de leur fabrication et le nom du roi.

 

 A cette époque encore, les épousailles se faisaient

 à la porte de l'église et non à l'intérieur.

 

Prochain épisode de l'Histoire des moeurs et des costumes de

France Régne de CHARLES IX

 

Retrouvez les illustrations de cette

catégorie : HISTOIRE DE FRANCE HISTOIRE DE FRANCE

 et les articles : Histoire de France

 

A bientôt et bonne visite sur le Blog de JADIS 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 19:10

 

ici on loge les chevaux sans garantie

 

ICI ON LOGE LES CHEVAUX SANS GARANTIE

 

J'espère que vous pourrez lire ce message gravé dans la pierre,

témoignage du passé de la maison de nos hôtes.

 

Cette bâtisse ancienne située  à quelques kilomètres

 de Clamecy était autrefois une forge et une auberge.

 

Et oui, il fallait bien loger et nourrir les voyageurs le temps necessaire

 au forgeron pour réparer leurs attelages. Ainsi étaient accueillis

hommes et bêtes, par l'aubergiste : l'épouse de l'artisan à la

fois maréchal férrant, charron, forgeron.

 

Si aujourd'hui on jete une bêche ou une fourche parceque le manche

ou une dent est cassée, que l'on achéte les clous bien emballés en

pochette plastique, autrefois il fallait faire réparer ou faire fabriquer

ces outils indispensables à la vie quotidienne.

 

Charron

 

Tout est consigné dans le journal minutieusement rempli à la

plume, chaque client à son compte et l'on peut y voir que

Monsieur MILOT proprietaire à St Germain avait dû livrer  :

"un mille de paille" car la somme correspondante a son paiement

 a été déduite de ce qu'il devait.

 

Charon2

 

 Fers à cheval, boulons, vis, un paquet de tabac, aiguisage d'une faux...

 

Le quotidien de ce couple d'artisans est  raconté au fil des pages

de ces vieux journaux de comptes précieusement conservés avec les

cahiers et livres  d'école par leurs descendants.

 

La maison a été restaurée mais les matériaux anciens utilisés lui

ont permis de retrouver simplement son charme  d'autrefois.

 

Merci à nos clients d'avoir bien voulu partager avec nous

leurs trésors de famille.

 

A bientôt et bonne visite sur le Blog de JADIS

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 19:32

Histoire des moeurs et des costumes sous FRANCOIS 1er

 

 

François 1er 

 

Voici le texte et l'illustration de ces deux pages extraits

 

d'un Minuscule du XIXième Siècle 

  françois Ier

 

Dans ce siècle chevaleresque et brillant, la galanterie de la cour, le desir de plaire qu'elle entraine toujours les arts qui prirent à cette époque un nouvel essor donnèrent necessairement de l'elan à la coqueterie.

 

On adopta sous ce règne l'habit court et le pantalon dont le haut était terminé par une braguette à laquelle on ajouta des trousses quelquefois bouffantes et  tailladées ; le pourpoint juste laissait le haut de la poitrine à decouvert, et l'on avait par dessus un manteau très ample et trés court. Quelques jeunes seigneurs affectaient de porter un bas et un cotè du haut de chausses d'une façon et l'autre cotè d'une façon différente. La barbe étant longue et les cheveux trés courts, une toque ou chapel à bords ornés d'une plume se portait de coté ; la chaussure tailladée ou non, couvrait tout le pied ou ne couvrait que les orteils.

 

A la cour d'un prince qui disait qu'une cour sans femme était un printemps sans rose, la coquetterie devait necessairement présider aux arrangements de la toilette ; aussi le costume des femmes était fort riche et fort élegant. Une robe de soie à corsage juste et se terminant en pointe était ouverte par devant, et laissait voir un dessous de brocard ou de riche étoffe. Les manches très amples étaient retenues par des bracelets. Le corsage decolleté laissait voir les épaules. Les cheveux en bandeau sur le front, étaient par une chaine ornée de pierreries, comme celles qu'on porte encore et qu'on appelle ferronnières. Lorsqu'elles étaient à cheval, les dames portaient un petit chapeau en forme de toque, surmonté d'une plume. Ce fut surtout au camp du drap d'or que la cour de France déploya son luxe et sa magnificence ; plusieurs seigneurs, dit un historien y dépensèrent leurs chateaux et leurs terres en riches habits et en beaux équipages.

 

Prochain épisode de l'histoire des moeurs et des costumes de France : FRANCOIS II dit HENRI II 

 

Retrouvez les photos : HISTOIRE DE FRANCE HISTOIRE DE FRANCE  et les articles : Histoire de France  

 

A bientôt et bonne visite sur le Blog de JADIS  

Partager cet article
Repost0
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 09:19

Histoire des moeurs et costumes de France sous LOUIS XII extrait

d'un minuscule datant du XIXième Siècle.

 

  Louis XII

 

Voici le texte et l'illustration de ces deux pages :

 

  Louis XII

 

Le costume de la noblesse était un manteau dont les manches ouvertes laissaient passer les bras, recouvrant un pourpoint serré à la taille par une ceinture à laquelle était suspendue le poignard ; les manches étaient tailladées laissaient quelques doigts d'intervale entre elles vis a vis des coudes ; mais un cordon les réunissait et empechait celles qui couvraient l'avant bras de tomber, le haut de chausse était très étroit ; les cheveux étaient courts et plats et pour coiffure on portait un chapeau coupé par les cotés et relevés derrière, la chaussure était une vraie babouche ouverte par dessus attachée avec un cordon ou un ruban, et quelquefois tailladée au-dessus des doigts.

La robe des femmes était trainante, ouverte par devant et laissant à nu une grande partie de la gorge, des épaules et du dos ; les manches  pendantes,  les cheveux étaient nattés et accompagnaient les contours du visage et un petit bonnet semblable aux cornettes dont les femmes se servent aujourd'hui surmontait le tout.

Le costume militaire était une cuirasse et une cotte de maille qui laissait les cuisses découvertes, et un casque surmonté d'une énorme plume flottante.

 

Prochain épisode de l'histoire des moeurs et des costumes de France : FRANCOIS 1er

 

Retrouvez les photos : HISTOIRE DE FRANCE HISTOIRE DE FRANCE 

 

 et les articles de cette catégorie : Histoire de France

 

A bientôt et bonne visite dans le Blog de JADIS

Partager cet article
Repost0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 20:58

Histoire des moeurs et costumes de France sous LOUIS XI

 

Louis XI 

 

Voici le texte et l'illustration de ces deux pages :

 

  Louis XI

 

Ce prince avare et peu recherché dans sa toilette rendit aussi des ordonnances contre le luxe des habits ; les grands portaient sur leur pourpoint une robe large, à manches trés amples, dont la doublure d'hermine formait le retroussis et le collet, et étaient coiffés d'un chapeau à large bord rabattu était coupé par derrière. Le peuple portait simplement une espèce de veste sans collet, arreté par un ceinturon bouclé auquel pendait un poignard ; il était coiffé d'un bonnet ou plus souvent d'un chapeau pointu à petits  rebords. Les femmes portérent encore quelques temps les costumes usités sous les règnes précedents, tels que le fichu descendant sous la ceinture haute et large ; le hennit avec le long voile, la coiffe haute et fourchue, couverte d'un voile tombant sur les epaules ; cependant la coiffure devint moins haute, les manches plus étroites, et les voiles plus courts, le costume se ressenti de la parcimonie qui dominait alors.

Il ne se fit encore sous ce règne que peu de changement dans le costume militaire ; l'arc le carcois plein de flêches l'épée et le poignard étaient des armes des six vingts archers du Roi ; la pique qui fut plus tard  mise en usage, ne différait de la sarisse macédoniennne que par un peu moins de longueur.

 

Prochain épisode de l'histoire des moeurs et costumes de France : LOUIS XII

 

Retrouvez les photos : HISTOIRE DE FRANCE HISTOIRE DE FRANCE

 

Et les autres articles de cette catégorie : Histoire de France

 

A bientôt et bonne visite sur le Blog de JADIS

 

 

Partager cet article
Repost0
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 13:40

Histoire des moeurs et des costumes de France sous CHARLES VII

 

Charles VII 

 

Voici le texte et l'illustration de ces deux pages

 

  Charles VII 

 

Vers le commencement du règne de ce prince on portait l'habit court, serré par une ceinture et se terminant aux hanches ; la chaussure était pointue, et la coiffure consistait en un chapel orné d'une plume.

Sous le règne de ce prince, qui fut obligé de reconquerir son royaume occupé par les Anglais, le costume militaire éprouva quelques changements, qui consistaient surtout dans la forme du casque et dans la manière de porter le poignard. Saintrailles et Dunois portaient le haume surmonté d'une couronne.

CHARLES VII défendit aux marchands de vendre des étoffes précieuses à d'autres personnes qu'aux princes, aux seigneurs et aux gens d'église, pour les ornements seulements.

Les dames en général étaient peu découvertes, mais elles laissaient nu le cou, et quelques fois le haut de la poitrine et des épaules, elles portaient une espèce de tunique à manches serrées, qui recouvraient une robe plus large et d'une etoffe moins précieuse, elles renoncèrent vers cette époque aux coiffures hautes et larges qu'on portait depuis long-temps ; elles adoptèrent un bonnet long et pointu nommé le Hennit ; c'etait une espèce de cône orné de dentelles, brodé en or ou en argent, souvent couvert de pierreries, et a l'extremitè duquel flottait un voile de mousseline.

Les paysannes du pays de Caux portent à peu prés la même coiffure.

 

 

Prochain épisode de l'histoire des moeurs et des costumes de France :  LOUIS XI

 

Retrouvez les photos dans l'album intitulé : Histoire de France et les articles classés dans la même catégorie.

 

A bientôt et bonne visite sur le Blog de JADIS

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 20:42

Histoire des moeurs et des costumes de France sous CHARLES V

 

  Charles V

 

Voici le texte et l'illustration extraits d'un minuscule du XIX ième Siècle.

 

Charles V

 

Ce prince rendit des edits trés sévères sur le luxe : il defendit aux femmes mariées de porter des pierreries ou des perles, de mettre aucune éspèce de broderie ou de bordure aux bas de leurs vétements, d'orner leurs coiffures de galon d'or ou d'argent ; il régla jusqu'a la largeur des manches ; il ordonna que les habits des hommes ne dépassent pas le genou, qu'aucun vétement ne fut de soie, et enfin que chacun réglà et ceux de sa famille selon l'état de sa fortune, et voulut que les tailles et impositions fussent réglées suivant la richesse des costumes déclarant qu'il punirait sans rémission en leurs personnes et en leurs biens, les pelletiers, cordonniers, tailleurs, orfèvres et autres ouvriers qui ne se conformeraient point à cette ordonnance.

Les hommes portaient une casaque à manches larges et pendantes, sérrée par un baudrier, auquel étaient suspendues  la dague et l'escarcelle ; la coiffure se composait d'un chapeau pointu, dont le bord était relevé par derrière. La chaussure était d'abord le soulier à la poulaine ; mais bientôt, à la demande du clergé, qui trouva cette chaussure contraire aux bonne moeurs, elle fut défendue. Malgrè les ordonnances royales les dames parvinrent à arranger un costume assez gracieux ; elles troussèrent leurs cheveux et les laissèrent ainsi tomber le long de leurs joues ; cette mode eut la faveur un moment ; elles retinrent leur chaperon ou voile par une toque nommée calotte ; elles portèrent des robes dont les manches ouvertes aux coudes, tombaient jusqu'à terre et décolletées jusqu'aux épaules de façon à laisser voir la chemise qui couvrait entièrement la gorge.

 

Prochain épisode de l'histoire des moeurs et costumes de France : CHARLES VII

 

Retrouvez les photos dans l'album intitulé Histoire de France et les articles dans la catégorie du même nom.

 

A bientôt, bonne visite sur le Blog de JADIS 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 21:41

Histoire des moeurs et des costumes de France sous ST LOUIS

 

  St Louis

 

Voici le texte et l'illustration extraits d'un minuscule du XIX ième Siècle :

 

  St Louis

 

Le costume de ce prince se compose de deux robes, l'une étroite, l'autre plus ample, en forme de simarre et tombant moins bas,retenue à la ceinture par un cordon terminé par de riches glands, et auquel était suspendu une aumonière ; par devant un long manteau garni de fourrure et rejeté en arrière. Ses cheveux étaient courts et couverts d'un chapel orné de fourrure ; mais sitôt qu'il eu repris sa croisade, ce prince ne porta plus ni écarlate ni fourrure précieuse.

La chaussure commença à cette époque à devenir plus longue et plus pointue. Le costume de guerre devint aussi plus complet ; les casques, jusqu'alors à sommets aplatis, furent arrondis ou pointus ; les cotes de mailles plus longues et ornées ainsi que les ecussons et les carapaçons, des armoiries qui dés lors devinrent héréditaires. C'est sous ce régne qu'on commença à ceindre par dessus la cuirasse l'écharpe blanche, qui depuis caractérisa les guerriers Français.

Les dames varièrent beaucoup leurs costumes : elles portaient tantôt un voile, tantôt un chaperon sur la guimpe ; une longue robe tombant jusqu'à terre était recouverte d'un manteau à manches pendantes et garnies d'hermine. La reine et les princesses portaient la couronne ou le diadème par dessus le voile ou le chaperon.

 

 

Prochain épisode de l'histoire des moeurs et costumes de France : CHARLES V

 

Retrouvez les photos dans l'album intitulé Histoire de France et les articles dans la catégorie du même nom.

 

A bientôt et bonne visite sur le Blog de JADIS

Partager cet article
Repost0

Profil

  • JADIS
  • Artisan Canneur, rempailleur dans la Nièvre, passionné par le mobilier et les objets anciens. Je vous présente mon travail, celui de mes amis et ma région.
  • Artisan Canneur, rempailleur dans la Nièvre, passionné par le mobilier et les objets anciens. Je vous présente mon travail, celui de mes amis et ma région.

Où nous trouver ?

 JADIS

Atelier artisanal de :

Cannage, Paillage à l'ancienne

sur tous sièges du XIIIe S à nos jours

52 rue du Crôt Pinçon 
58500  CLAMECY


tél: 03 86 27 24 47

port 06 45 38 67 31

mail: cannage@laposte.net

devis gratuits sur simple demande

par mail avec photos du siège

 

  

Rechercher Sur Ce Blog :

Visiteurs sur www.leblogdejadis.fr

 

Tous les sièges présentés

sur ce blog ont été cannés

ou paillés par nos soins.

Les photos de ce Blog ne

sont pas libres de droit.

Englishblogger

Englishblogger

españolblogger

Italianoblogger

deutschblogger

العربيةblogger